Edito n°209

Edito

Imaginez votre chalet en bois... 

La construction de maison ou de chalet en bois n’est pas nouvelle, des fouilles archéologiques montrent que des maisons en bois étaient construites il y a plus de 3000 ans dans différents pays européens.

De nos jours les maisons en bois sont toujours aussi populaires.

 

Si les techniques de constructions ont changé pour des méthodes plus écologiques et plus durables en rapport avec les enjeux planétaires, les constructeurs tentent de garder les anciennes traditions tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. 

 

Aujourd’hui, la tendance dans la conception de maison en bois est  plus élégante, plus sobre, de style Art Nouveau, de Haute Technologie ou même Loft .

 

La combinaison habile des meubles et des matériaux modernes permettent de créer presque tous les styles, même le plus minimaliste pour ceux qui veulent oser.

 

La mise en scène de votre ambiance peut s’appuyer sur des meubles relookés, des objets détournés de leur première destination. Vous créez ainsi l’univers intérieur de votre chalet à votre convenance et suivant votre budget.

 

Lors de la conception de décor intérieur, les constructeurs misent principalement sur des matériaux naturels tels que le bois ou la pierre pour mieux satisfaire le besoin du client. Le bois clair crée un sentiment d’espace et de liberté, le bois sombre, au contraire, rend l’intérieur plus isolé et stricte. 

 

L’installation indispensable d’une cheminée  fera du séjour le cœur de votre  chalet en bois. Elle viendra parfaire la décoration et vous offrira  une chaleur agréable. Il existe un choix considérable de formes, styles, matières et implantations de cheminée ce qui vous procure un large potentiel de réalisation personnalisée.  

 

Le chalet en bois vous permet d’imaginer votre intérieur selon vos goûts et, les tendances actuelles. Grâce aux multiples possibilités que vous  proposent les professionnels vous pouvez créer le chalet dont vous rêvez,  tout est possible, une fois le permis de construire validé bien entendu.

            

    Nicolas PRECHAIS

Ajouter un commentaire